MARCHÉS ALIMENTAIRES A PARIS : ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX DE LEUR LOGISTIQUE

Nous sommes heureux de vous présenter une nouvelle publication réalisée en collaboration avec le Master Spécialisé Management Industriel et Systèmes Logistiques « MS MISL » de MINES ParisTech PSL.

Auteurs: Raphaël Benoit, Corine Gunot, Simon Tamayo, Arthur Gaudron & Frédéric Fontane.


Résumé

Les habitudes de consommation alimentaire ont fortement évolué ces dernières années grâce à l’émergence de nouveaux modes de distribution comme la diversification des circuits courts.

Désormais, les consommateurs ont accès à un très grand nombre de possibilités pour réaliser leurs courses alimentaires comme les achats en ligne, les coopératives de fermes, les AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) et les commerces spécialisés de proximité. Art de vivre à la Française et vecteur historique de l’approvisionnement alimentaire depuis plusieurs siècles, les marchés forains semblent immuables et occupent toujours une place importante dans les habitudes des citoyens qui recherchent la proximité et la qualité des produits.

Face à de nouvelles exigences de consommation, les marchés forains cherchent à s’adapter aux changements d’habitudes de leur clientèle et particulièrement à la part grandissante de la prise en compte des impacts environnementaux de leurs achats. Plus spécifiquement, les marchés parisiens sont concernés par des normes environnementales de plus en plus restrictives imposées par la ville.

Pourtant, peu d’études ont été menées sur l’impact réel de la tenue régulière des marchés alimentaires qui approvisionnent les Parisiens au quotidien. Ils se démarquent de leurs cousins régionaux, car l’Ile-de-France n’est pas autosuffisante pour «alimenter» tous ses habitants, ce qui se traduit par une faible part des produits provenant des producteurs locaux. Fortement dépendante de l’agriculture nationale et des importations, la présence du plus grand marché mondial de produits frais (le Marché d’Intérêt National de Rungis) reflète d’un besoin en constante augmentation d’une des agglomérations les plus peuplées dans le monde.

Cet article tente de fournir une première appréciation, avec la réalisation d’une étude quantitative, de l’impact environnemental de la tenue régulière des marchés alimentaires, et propose des évolutions possibles pour maintenir leurs présences tout en réduisant leurs empreintes carbones.


Publication

Ce travail sera présenté dans « World Conference on Transport Research – WCTR 2019 » qui aura lieu à  Mumbai en mai 2019.